LE SYNDROME FM


Différence entre syndrome et maladie
 
Comment distinguer une maladie par rapport à un syndrome ?
Pour poser un diagnostic de maladie, le médecin va chercher un certain nombre de signes, qui sont les preuves de l'existence d'une lésion. Prenons l'exemple de la bronchite, le patient a de la toux, de la fièvre et des douleurs au niveau des voies respiratoires.
Le médecin va ausculter les poumons, observer les signes extérieurs (le fond de la gorge, la respiration, les expectorations,...)
Des marqueurs biologiques tels qu'une augmentation des globules blancs vont démontrer la présence d'une infection. Une radiographie du thorax prouvera ou exclura une pneumonie ....Bref des signes visibles seront identifiés, le traitement consistera à supprimer la cause,
en tuant le microbe à l'aide d'un antibiotique. L'objectif est de trouver au plus vite la guérison. Ce modèle est biomédical.
Dans le cas où le médecin ne trouve pas de lésion, il a souvent tendance à dire que le problème est d'ordre psychologique. Ce modèle ne convient pas pour un syndrome.
La fibromyalgie est un syndrome, c'est à dire un ensemble de symptômes. De plus, le syndrome est hétérogène, cela signifie qu'en plus des symptômes principaux (douleurs diffuses, sommeil non récupérateur et raideur), d'autres symptômes peuvent les accompagner de manière variable d'un patient à l'autre. Cette variabilité entre les patients n'est pas admise dans le modèle biomédical. Hélas, il n'y a pas de signe visible ni de lésion (impossible de prouver les douleurs ni ses conséquences, il s'agit d'un handicap invisible) et aucun bio marqueurs n'existe actuellement.
De nombreux facteurs contribuent à leur persistance et interagissent les uns avec les autres. Par exemple, les douleurs provoquent avec le temps un déconditionnement physique qui lui même aggrave les douleurs. La fatigue et les douleurs s'influencent également mutuellement. Les absences au travail, les problèmes financiers, l’absence de reconnaissance, le stress, l'isolement... sont des facteurs d'aggravation. Pour un syndrome, il convient d'utiliser le modèle biopsychosocial .L'objectif est ré adaptatif.
L'ensemble des symptômes, des répercussions et des facteurs aggravants doivent être pourtant considérées comme une maladie chronique à part entière. Le monde bio médical ne le reconnait pas encore suffisamment, car le modèle biopsychosocial reste encore insuffisamment expliqué dans les formations médicales et paramédicales.